Philosophie III : l'arbre et les 4 éléments

Imaginons un bel arbre planté dans un beau pré vert sur fond de ciel bleu roi. Le tronc est de bonne charpente, sa forme de belle prestance et ses branches s’étendent harmonieusement et généreusement. Quelques fleurs s’épanouissent à son pied, un cours d’eau serpente devant lui et continue sa route vers une rivière plus importante qui l’emportera encore plus loin. Un léger vent fait bruisser les feuilles et rend douce la chaleur ambiante....

Une belle image s’imprime dans votre regard lors de la lecture, n’est-ce pas ?

 

Nous avons là l’environnement parfait pour rencontrer les éléments inhérents à la vie.

 

L’élément terre qui voit s’éclore la graine, qui nourrit sa croissance et qui l’accompagne dans son élévation.

L’élément eau, ingrédient nécessaire pour qu’il puisse grandir dans les meilleures conditions et l’abreuver.

L’élément air qui lui permet sa course vers le ciel, qui l’oxygène dans tout son processus vivant.

L’élément feu, plus insaisissable mais au combien indispensable pour sa maturation et dans la production de ses fruits.

 

Quatre éléments avec lesquels nous pouvons aisément faire une correspondance avec nous-mêmes. La terre nous nourrit. L’eau nous hydrate. L’air suit un circuit intérieur vital et le feu nous fournit la chaleur interne bienfaisante. La terre est en lien avec nos os, nos muscles, l’eau avec le sang, la lymphe, l’air avec notre respiration et le feu avec la combustion interne. Ils participent intimement à toutes les fonctions et systèmes de notre corps.

 

Nous pouvons faire un autre parallèle. L’élément terre nous convie à réfléchir sur la place que nous occupons dans la société, dans la famille, dans notre vie. L’élément eau évoque notre monde émotionnel, affectif, sentimental. L’élément air échange nos fluides relationnels et nous accompagne dans l’élaboration de nos idées, de nos pensées. L’élément feu nous accompagne dans nos actions, notre créativité, notre rayonnement.

 

Mais ces éléments ont leurs collaborateurs éthériques qui, si nous ouvrons notre esprit, nous font prendre conscience de notre part énergétique et invisible et qui nous relient à plus grand que soi par un 5ème élément : l’éther.

 

Pour chacun des éléments, nous pouvons nous interroger pour faire le point et imaginer l’arbre que nous sommes ou celui que nous aimerions être.

 

Ce questionnement peut nous entrainer loin sur le chemin de la transformation vers notre propre évolution définissant la présence, l’absence ou la prédominance de chacun des cinq éléments pour apporter plus d’équilibre.

 

Observer l’arbre, c’est s’observer soi et c’est aussi retrouver le lien avec notre Vraie Nature. Nous pourrions vouloir, alors, nous mettre en quête de Vérité.

 

Nadia

Écrire commentaire

Commentaires: 0

les valeurs, art, le sacré, éthique, numérologie, nature, astrologie, méditation, nouvelle lune, arbres, symbolisme créatif, pays de Gex, promenades, conscience,